Le Black Friday s’impose dans le paysage commercial français

Importé des États-Unis, le Black Friday a franchi un nouveau cap en 2017, avec des résultats records.

Cet évènement de super-discount s’impose désormais dans le paysage commercial français.

Les ventes du Black Friday ont bondi de 30% et le chiffre d’affaires réalisé de 33 % en 2017, comparés à 2016.

Ces bons résultats ont été enregistrés aussi bien dans le commerce physique que dans l’e-commerce.

Cette coutume commerciale américaine – qui intervient le 4e vendredi de novembre, le jour suivant Thanksgiving – a donc bien réussi sa traversée de l’Atlantique.

D’autant que son adaptation en France, qui ne concernait initialement que le secteur du high tech, s’est totalement diversifiée.

Aujourd’hui, les achats de mode et de vêtements, qui sont passés de 15 % à 37 % du total des transactions, ont détrôné les produits High Tech dont le pourcentage des ventes a dégringolé parallèlement de 34 % à 19 %.

Pour sa part, le panier moyen du Black Friday a progressé de 6 %, pour s’établir à 118 euros (85 euros pour la mode et 180 € pour le high tech).

Le Black Friday s’impose•