Avril 2021 : l’Alliance du Commerce dans les médias

1/04/21Revue de presse

Panel Retail Int. pour l’Alliance du Commerce

Fashion Network, le 2 avril : L’Alliance du commerce tire la sonnette d’alarme sur la situation des enseignes

  • « Aujourd’hui, l’Alliance du commerce, qui représente notamment les grands magasins et les grandes chaines de distribution d’habillement et de chaussure, réitère ses messages d’alerte alors qu’elle annonce un repli de près de 45% du chiffre d’affaires-magasins des enseignes de son panel en mars par rapport à la même période en 2019. Cette étude est réalisée auprès de 50 enseignes d’habillement représentant plus de 8.000 magasins. Celle-ci relève que malgré une hausse de 150% des ventes en lignes, les ventes cumulées en boutiques et sur le net sont en retrait de 40%. Le trafic a par ailleurs baissé de près 15% pour les magasins restés ouverts en mars. Enfin, sur le premier trimestre, les enseignes consultées ont vu leur chiffre d’affaires être en recul de 33% par rapport à 2019. »

Confinement : fermeture des commerces

BFM TV, le 6 avril : Sébastien Bismuth (Jennyfer, Celio) : les gros commerçants « ont été mis de côté »

  • « Aujourd’hui, le sentiment qu’on a (…), avec tous mes collègues et l’Alliance du Commerce, (…) [c’est] d’être mis de côté et (…) d’entendre parler que des petits commerçants, qu’on respecte et qu’on apprécie, mais nous sommes à la base des petits commerçants qui avons juste grandi, développé nos entreprises, et nous avons investi énormément tous les ans. »
  • « La seule aide qu’on a eu, en un an, c’est le PGE. Le PGE, c’est une dette qu’on va devoir rembourser. »

Le Figaro, le 2 avril : Reconfinement: les enseignes pressent l’État de financer leurs loyers

  • « Pour les plus grosses enseignes, le gouvernement a prévu de prendre en charge 70 % des frais fixes, jusqu’à 10 millions d’euros sur six mois. Mais la plupart des enseignes, dont une partie seulement du parc était fermée jusqu’à ce week-end, n’y auront pas droit pour janvier et février, regrette Yohann Petiot, le délégué général de l’Alliance du commerce. »

La Tribune (AFP), le 1er avril : Reconfinement : 150.000 commerces fermés, 11 milliards d’euros d’aides par mois

  • « Pour Yohann Petiot, directeur général de l’Alliance du Commerce, le dispositif de soutien est insuffisant. « Quid des loyers ? Quid des stocks ? Les aides actuelles ne vont pas à toutes les entreprises, il faut les renforcer sinon on va à la catastrophe économique et sociale », a-t-il estimé. »

Franceinfo, le fil info, le 1er avril : Covid-19 : l’Alliance du Commerce demande au gouvernement « d’être à la hauteur des aides » aux entreprises

  • « C’est le dernier coup de massue pour des commerces qui en connaissent déjà chaque semaine depuis le 31 janvier pour ceux qui sont fermés depuis maintenant un peu plus de 2 mois. C’est le dernier coup de massue, c’est le plus violent, et qui sera certainement un coup de grâce pour de nombreuses entreprises. »
  • « Nous sommes tous conscients de la situation sanitaire et de l’effort collectif auquel le Président a appelé. Donc, les commerces sont responsables, ils vont participer à cet effort collectif. Maintenant, ce que nous demandons au Gouvernement, c’est d’être aussi à la hauteur [au niveau] des aides. Il y a encore trop d’entreprises qui n’ont pas perçu d’aides, qui n’ont pas droit au fonds de solidarité, qui n’ont pas eu droit à la prise en charge sur les coûts fixes. »
  • « On regrette aussi le peu de mots, hier soir, du Président de la République, de soutien, d’empathie à ces entreprises qui vont fermer. »
  • « Il faut (…) prendre en considération la détresse de ces entreprises, et ça, ça passe bien sûr par les mots et (…) les aides (…). Il y a encore de nombreux trous dans la raquette, donc il faut renforcer ces aides et les élargir pour que, véritablement, toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, puissent en bénéficier. »
  • « Ce sont véritablement toutes les entreprises, quelles soient petites ou grandes, qui souffrent ! Malheureusement, le Gouvernement n’a les yeux [tournés] que vers les petites, et trop de moyennes et grandes souffrent, estime celui qui représente le grand commerce de centre-ville. »

Fashion Network, le 1er avril : Confinement: les commerçants tiraillés entre lassitude et exaspération

  • « Mercredi soir, l’Alliance du Commerce ne cachait pas sa « colère ». Les difficultés liées aux stocks touchent aussi les réseaux, dont une partie du parc commercial est fermée depuis le 31 janvier , relève Yohann Petiot, qui note en outre que cette aide ne concerne pas la dépréciation des stocks. »

Les Echos, le 1er avril : Les commerçants veulent des aides et de la considération

  • « Plusieurs de mes adhérents ont regretté que le président n’ait pas un mot pour les commerçants, souligne Yohann Petiot, le directeur général de l’Alliance du Commerce, qui représente 450 enseignes d’équipement de la personne. Il évoque un manque d’empathie envers le commerce. »
  • « Le fonds de solidarité n’est versé que si le commerçant a perdu plus de 50 % de ses ventes en janvier et février. La couverture de 70 % des frais fixes ne se déclenche que lorsque le fonds de solidarité est versé… Nombreux sont ceux qui ont perdu plus de 40 % de leur activité mais qui restent [en dessous] de la barre des 50 %. Ils ne touchent rien, explique Yohann Petiot. »

Article 7, loi Climat

Net PME par les Éditions Législatives, le 1er avril : Loi Climat : les fédérations du commerces vent debout contre la réglementation des vitrines

  • « Avec cet article (article 7 de loi Climat et résilience, ndlr), les maires peuvent intervenir au titre de règlement local de la publicité dans le cadre de la voie publique et donc intervenir dans la propriété privée d’un commerçant. C’est une atteinte à la liberté du commerce et au droit de la propriété privée, explique Guillaume Simonin, directeur des affaires économiques et juridiques de l’Alliance du Commerce. »

Dernières actualités

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE NEWSLETTER

Dossiers, actualités, brèves du secteur :
restez informés en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

DÉCOUVREZ TOUS
LES AVANTAGES ADHÉRENTS

M