Évolution du marché de l’habillement en octobre

9/11/20Bilans de la consommation, Économie

Panel Alliance du Commerce - Retail Int. octobre 2020

Panel Alliance du Commerce / Retail Int.

CONFRONTÉES À UNE CRISE SANS PRÉCÉDENT, LES ENSEIGNES DE L’HABILLEMENT DEMANDENT AU GOUVERNEMENT LA MISE EN PLACE D’UN PLAN DE SOUTIEN SPÉCIFIQUE

LES ENSEIGNES ENREGISTRENT UNE BAISSE D’ACTIVITÉ DE 15,3% EN OCTOBRE

En octobre, les enseignes de l’habillement du Panel Alliance du Commerce – Retail Int. enregistrent une baisse d’activité en physique de 15,3% par rapport à la même période l’année dernière.

Cette forte baisse s’explique principalement par la fermeture administrative des commerces les 30 et 31 octobre, deux jours essentiels à la fin des vacances de la Toussaint.

La perte d’activité pour le mois d’octobre à périmètre constant (même nombre de jours d’ouverture 2019 et 2020) s’établit à 3,3%. Cette baisse s’explique principalement par une forte baisse de fréquentation de l’ordre de 16,1% à périmètre constant.

Les centres commerciaux de centre-ville et les commerces sur rue sont les points de vente les plus impactés par cette chute de la fréquentation, avec respectivement une diminution de 28% et de 21,4% à périmètre constant.

À l’inverse, les enseignes implantées en sein des zones d’activités et des retail park ont tiré leur épingle du jeu en octobre, avec une hausse de leur activité de 10,5% à périmètre constant. 

Au cumul sur la période du 1er janvier au 31 octobre 2020, les enseignes du panel enregistrent une décroissance de 24,2% de leurs ventes comparé à 2019, en périmètre total. Cette baisse est de 6,8% à périmètre constant (même nombre de jours d’ouverture en 2019 et 2020).

Octobre 2020 vs 2019 CA Octobre CA
Cumul annuel
Trafic Octobre
TOTAL HABILLEMENT -3,3% -6,8% -16,1%
Dont…
Centre-ville -8,8% -10,5% -21,4%
Centre commercial en centre-ville -12,8% -13,6% -24,8%
Centre commercial -5,5% -8,8% -17,1%
ZAC/Retail Park 10,5% 3,0% -1,3%
Autre -9,2% -10,3% -22,7%

DES PRÉVISIONS INQUIÉTANTES EN CAS DE POURSUITE DU CONFINEMENT

Alors que le confinement annoncé par le Président de la République est prévu jusqu’au 2 décembre, la fermeture des commerces aura un impact considérable sur l’activité des enseignes. La perte sera d’autant plus forte que la période des fêtes de fin d’année représente 20% minimum de l’activité annuelle des entreprises.

Si les commerces rouvraient leurs portes au début du mois de décembre, la perte d’activité des enseignes serait, selon l’estimation de Retail Int., de 30% en 2020. Plus l’ouverture des commerces sera tardive, plus l’impact sera important pour les enseignes. Ainsi, si les enseignes ne pouvaient pas rouvrir d’ici à la fin de l’année, leur perte annuelle s’élèverait à 40%.

DES CONSÉQUENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES CONSIDÉRABLES

La dégradation exceptionnelle de l’activité aura de lourdes répercussions économiques et sociales. Depuis le début de l’année, le secteur a déjà enregistré la perte de plus de 5000 emplois du fait des procédures de redressement et de liquidation judiciaire, ainsi que des plans sociaux. Du fait de l’aggravation de la crise, ce sont des milliers d’emplois qui sont aujourd’hui menacés de disparition.

LA NÉCESSITÉ D’UN PLAN DE SOUTIEN MASSIF AU PROFIT DES ENSEIGNES ET DES ETI DU COMMERCE

L’organisation en réseau succursaliste des entreprises exclut de fait les enseignes d’un grand nombre de mesures de soutien annoncées par le Gouvernement. Or 88% des entreprises de l’habillement sont des Entreprises de Taille Intermédiaire (ETI), créatrices de dizaines de milliers d’emplois dans les territoires. Face aux conséquences de ce deuxième confinement, l’Alliance du Commerce demande donc au Gouvernement la mise en place d’un véritable plan de soutien au profit des enseignes.

NOS DEMANDES

  • RÉOUVERTURE DE TOUS LES COMMERCES À COMPTER DU 13 NOVEMBRE, tout en respectant les mesures sanitaires, en réduisant la jauge d’accueil à un client pour 10 m² et en augmentant les plages d’ouverture (le dimanche, notamment) afin de préserver la santé des clients et des salariés.

Les autres mesures alternatives telles que la prise de rendez-vous ne seront pas satisfaisantes pour un très grand nombre d’enseignes dont l’activité resterait très fortement dégradée.

  • L’INSTAURATION DE MESURES DE SOUTIEN FORTES POUR LES ENSEIGNES :
  1. PRÊTS GARANTIS PAR L’ÉTAT : accorder automatiquement sur demande la 2è année de différé de remboursement et étendre la période d’amortissement du prêt au-delà de 6 ans.
  1. LOYERS : étendre le bénéfice du crédit d’impôt octroyé aux bailleurs pour les abandons de créances aux enseignes de plus de 250 salariés (actuellement le dispositif est limité aux entreprises de moins de 250 salariés).
  1. FONDS DE SOLIDARITÉ : élargir le fonds de solidarité aux établissements de moins de 50 salariés (et non pas aux seules entreprises de moins de 50 salariés). Les enseignes sont constituées en réseau de plusieurs établissements qui se trouvent aujourd’hui exclus du fonds de solidarité.
  1. CRÉDITS D’IMPÔT : rembourser de manière anticipée aux entreprises leurs créances de crédits d’impôt, et notamment celles de CICE initialement prévues en 2021 et 2022.
  1. ASSURANCE : mettre à contribution les assurances pour la couverture des pertes d’exploitation.
  1. TRANSFORMATION DIGITALE : étendre aux enseignes du commerce le dispositif de soutien aux investissements dans l’industrie du futur prévu dans le plan de relance.

« En imposant une nouvelle fermeture administrative des commerces, le confinement impacte fortement le chiffre d’affaires des enseignes dans cette période essentielle de la fin de l’année.

Après plusieurs mois de crise, les réseaux d’enseignes sont dans une situation extrêmement difficile. Elles ont besoin de visibilité sur leur date de réouverture, le plus rapidement possible, et d’un véritable plan de soutien spécifique. Le Gouvernement doit aider ces ETI implantées en France à faire face à la crise et ainsi éviter que ne se poursuivent faillites et destruction d’emplois », souligne Yohann PETIOT, Directeur général de l’Alliance du Commerce.

Présentation du Panel Alliance du Commerce – Retail Int.

L’Alliance du Commerce et Retail Int. s’associent pour développer un panel d’enseignes représentatives sur le marché de l’habillement. Actuellement, le panel comporte 40 enseignes de l’habillement représentant 10 000 magasins.


L’Alliance du Commerce rassemble l’Union du grand commerce de centre-ville, la Fédération des enseignes de l’habillement et la Fédération des enseignes de la chaussure. Elle représente 27.000 magasins et 180.000 salariés dans le secteur de l’équipement de la personne.

Retail Int. collecte quotidiennement les données de vente de ses enseignes membres, et leur renvoie tous les jours une comparaison de leur croissance globale avec le panel d’enseignes, et de la croissance de chacun de leurs magasins avec les enseignes voisines. Retail Int. a aussi développé un modèle établissant le potentiel de CA d’un magasin, utilisé pour diagnostiquer la performance des magasins existants et estimer le potentiel sur de nouveaux emplacements.
Pour en savoir plus : www.retailint.fr

À propos de l’Alliance du Commerce

L’Alliance du Commerce rassemble l’Union du grand commerce de centre-ville, la Fédération des enseignes de l’habillement et la Fédération des enseignes de la chaussure. Elle représente 27.000 magasins et 180.000 salariés dans le secteur de l’équipement de la personne.

Dernières actualités

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Dossiers, actualités, brèves du secteur : restez informés en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

DÉCOUVREZ TOUS LES AVANTAGES ADHÉRENTS

M