Évolution du marché de l’habillement en septembre

8/10/20Bilans de la consommation, Économie

Panel Alliance du Commerce / Retail Int.

LES ENSEIGNES DE L’HABILLEMENT ENREGISTRENT UNE BAISSE D’ACTIVITÉ DE 7% EN SEPTEMBRE

En septembre, les enseignes de l’habillement du Panel Alliance du Commerce – Retail Int. enregistrent une baisse d’activité de 7% par rapport à la même période l’année dernière.

Cette baisse est principalement marquée pour les commerces implantés en centre-ville, qu’ils soient sur rue (-13,2%) ou au sein de centres commerciaux (-15,7%).

Cette baisse s’explique par une forte baisse de fréquentation de -17,2% au niveau global.

De manière identique, la chute de fréquentation la plus importante est constatée dans les centres commerciaux de centre-ville (-24,4%), suivis des commerces sur rue (-21,8%).

À l’inverse, les magasins d’habillement implantés en zone d’activité commerciale ou en périphérie tirent leur épingle du jeu en enregistrant une hausse de leur activité de 5% en septembre.

La différence observée entre la baisse de fréquentation et le niveau d’activité s’explique ce mois-ci encore par un meilleur taux de transformation.

La rentrée scolaire, avec la hausse de la prime dédiée, a favorisé le dynamisme du marché de l’enfant.

Au cumul sur la période du 1er janvier au 30 septembre 2020, l’habillement réalise une décroissance de 25% de ses ventes comparées à 2019, en périmètre total.

Septembre 2020
vs
Septembre 2019
CA CA
Cumul annuel
Trafic
HABILLEMENT – Constant -7,0% -25% -17,2%
Dont…
Centre-ville -13,2% -29% -21,8%
Centre commercial en centre-ville -15,7% -33% -24,4%
Centre commercial -9,0% -27% -18,5%
ZAC/Retail Park 5,0% -15% -2,6%
Autre -8,5%   -20,5%

RETOUR SUR UN ÉTÉ EN DEMI-TEINTE POUR LE MARCHÉ DE L’HABILLEMENT

Au global sur les trois mois de juin, juillet et août, les enseignes de l’habillement ont connu une baisse de leur activité de 6% en raison d’une baisse de la fréquentation de 20%.

Après une forte baisse d’activité au mois de juin (-27%), les mois de juillet et août ont connu une activité positive comparée à ces deux mêmes mois en 2019 (respectivement +3 et +15%). Celle-ci s’explique notamment par le décalage de la période des soldes du 15 juillet au 11 août (contre un démarrage le 26 juin, en 2019).

Toutefois, cette croissance est en trompe-l’œil ! À périodes de soldes comparables, l’activité des enseignes est en baisse de 21% en 2020, comparée aux quatre premières semaines de la période des soldes d’été 2019.

On constate également une grande disparité géographique : la baisse d’activité a été fortement marquée à Paris (-39%), dans l’ensemble des départements d’Île-de-France mais aussi dans les départements du Rhône et du Nord. Elle s’explique par la chute du tourisme international dans ces territoires, et notamment à Paris, ainsi que par la préférence des touristes français pour les zones du littoral ou de tourisme vert.

PERSPECTIVES

Après un mois de septembre contrasté et à l’approche des fêtes de fin d’année – période essentielle pour la réussite des enseignes, la recrudescence de l’épidémie de Covid-19, et donc l’adoption de mesures restrictives, laisse craindre une nouvelle chute de l’activité dans les semaines à venir.

L’adoption de nouvelles mesures de confinement serait dramatique pour les entreprises du secteur. Tout doit être mis en œuvre éviter cette situation. Les enseignes contribuent à cet effort national par la mise en place et le respect des mesures sanitaires au sein de leurs points de vente afin d’accueillir leurs clients dans les meilleures conditions possibles.

« Après un été contrasté, le mois de septembre connaît une nouvelle fois une activité en baisse malgré un taux de transformation qui reste positif. Cela illustre un vrai changement de comportement de la part du client : il se déplace en magasin davantage pour acheter que pour flâner. Le shopping loisir n’est pas encore de retour en raison de la persistance de la crise sanitaire. L’enjeu pour les entreprises repose donc maintenant sur la fin de l’année, dont la réussite sera essentielle pour tenter de sauver une année 2020 difficile », souligne Yohann PETIOT, le Directeur général de l’Alliance du Commerce.

Présentation du Panel Alliance du Commerce – Retail Int.

L’Alliance du Commerce et Retail Int. s’associent pour développer un panel d’enseignes représentatives sur le marché de l’habillement. Actuellement, le panel comporte 40 enseignes de l’habillement représentant 10 000 magasins.


L’Alliance du Commerce rassemble l’Union du grand commerce de centre-ville, la Fédération des enseignes de l’habillement et la Fédération des enseignes de la chaussure. Elle représente 27.000 magasins et 180.000 salariés dans le secteur de l’équipement de la personne.

Retail Int. collecte quotidiennement les données de vente de ses enseignes membres, et leur renvoie tous les jours une comparaison de leur croissance globale avec le panel d’enseignes, et de la croissance de chacun de leurs magasins avec les enseignes voisines. Retail Int. a aussi développé un modèle établissant le potentiel de CA d’un magasin, utilisé pour diagnostiquer la performance des magasins existants et estimer le potentiel sur de nouveaux emplacements.
Pour en savoir plus : www.retailint.fr

À propos de l’Alliance du Commerce

L’Alliance du Commerce rassemble l’Union du grand commerce de centre-ville, la Fédération des enseignes de l’habillement et la Fédération des enseignes de la chaussure. Elle représente 27.000 magasins et 180.000 salariés dans le secteur de l’équipement de la personne.

Dernières actualités

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Dossiers, actualités, brèves du secteur : restez informés en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

DÉCOUVREZ TOUS LES AVANTAGES ADHÉRENTS

M