L’Alliance du Commerce lance sa campagne de valorisation des métiers de la mode #derrierelavitrine

28/06/18Emploi et compétences

L’Observatoire prospectif du commerce publie ce jour une enquête sur l’image et l’attractivité des métiers des enseignes de la mode et des Grands magasins1. Cette étude sera le point de départ d’une campagne de valorisation des métiers de la mode, appelée #derrierelavitrine, qui sera lancée simultanément par l’Alliance du Commerce, ce jeudi 28 juin.

Le commerce et la vente, 2e secteur envisagé par les jeunes  

Les métiers du commerce et de la vente sont envisagés spontanément par 10% des jeunes de 15-25 ans, 2e secteur derrière les métiers du médico-social, envisagés par 16% des jeunes. Le choix d’intégrer le secteur du commerce et de la vente est davantage présent chez les femmes (12% vs 7% pour les hommes), chez les jeunes qui visent des formations type CAP (27%), et chez ceux qui recherchent un emploi (l’appétence de ce secteur croît avec l’âge).

Des branches attractives malgré une image partielle

Les enseignes de l’habillement apparaissent plutôt attractives : 23% des jeunes sondés s’y verraient travailler, ce chiffre monte même à 43% parmi ceux qui veulent s’orienter vers les métiers du commerce.

« Il y a des avantages (primes, bon CE, tickets restaurants, commissions), possibilité d’évoluer », 21 à 23 ans

« Certaines de ces enseignes ont évolué, les techniques mises en place pour favoriser la vente sont intéressantes », 24 à 25 ans

Les Grands magasins bénéficient d’une image encore meilleure : 27% des jeunes se verraient travailler dans les Grands magasins et même 46% des jeunes qui veulent s’orienter vers les métiers du commerce.

« Cela m’a plu, car j’ai déjà effectué des stages, il y a beaucoup à faire, on ne s’ennuie pas, c’est un métier prenant, j’aime ces marques, j’aime les enseignes citées » 18 à 20 ans

« Les postes sont très diversifiés dans ce type d’enseigne, il y a des perspectives d’évolution » 21 à 23 ans

Certains métiers proposés dans les enseignes sont jugés plus attractifs : 52% des jeunes se projettent dans les métiers supports (administratif, comptabilité, informatique, RH, communication) et 51% dans les métiers du siège (acheteur, styliste, chargé de marketing…). Ensuite, 42% des jeunes se projettent dans les métiers du digital et 38% dans les métiers en magasin (vendeur, chef de rayon, responsable de magasin marchandiseur).

Parmi ceux qui ont manifesté de l’intérêt pour un ou plusieurs des métiers cités, 40% verraient un avantage à exercer leur métier dans les enseignes de l’habillement, pour : – Bénéficier des avantages liés à la taille des entreprises (possibilité d’évoluer, mobilité, …) – Profiter de la notoriété des enseignes (ex : mieux valoriser son profil auprès de futurs recruteurs) – Exercer son métier auprès d’un grand public/large (pour les métiers du Siège et digitaux en particulier).

Les métiers de vendeurs en magasins, encore à valoriser

Ceux qui jugent le secteur peu attractif ont souvent une image de ses métiers limitée à la vente en magasin. L’attractivité du métier de vendeur passe donc par la valorisation de l’ensemble du secteur, et par la promotion des perspectives d’évolutions qu’il offre.

L’information sur les métiers se fait en priorité sur internet mais doit être améliorée

Internet est le canal d’information prioritaire pour s’orienter : 64% des jeunes déclarent savoir où et comment chercher de l’information et 75% privilégient internet sur les autres canaux (devant l’environnement scolaire et les professionnels d’orientation).

Les sites utilisés pour l’orientation sont bien évalués par plus de 80% des jeunes, qui les considèrent comme riches et faciles d’accès comparativement par exemple aux salons et aux personnels d’orientation, plus difficilement accessibles et pas toujours perçus comme efficaces.

Pour autant, 60% des répondants ont exprimé des pistes de progrès dans les outils à leur disposition :

  • Rendre les sites encore plus clairs (schémas, vidéos, moins de texte)
  • Faciliter les rencontres avec des professionnels, les témoignages (chats, rencontres, présentations)
  • Renforcer l’immersion en entreprise : plus de stages de découvertes, plus de promotion de l’alternance, plus de relation écoles/entreprises.

Une campagne de valorisation des métiers de la mode : #derrierelavitrine

L’enquête montre un déficit d’information, de la part des jeunes, sur la diversité des métiers du secteur. Au vu de ces constats, l’Alliance du Commerce lance une campagne de valorisation des métiers de la mode dont le but est avant tout de promouvoir l’ensemble des métiers, allant de la création à la logistique, jusqu’aux fonctions supports et à la vente en magasin mais aussi d’informer sur les parcours de formation et d’attirer de nouveaux potentiels.

Cette campagne, intitulée #derrierelavitrine, repose sur la diffusion de portaits photos et vidéos ainsi que sur une cartographie des métiers et des formations prenant en compte les dernières évolutions dans le secteur, notamment pour les métiers liés au numérique.

Yohann Petiot, Directeur général de l’Alliance du Commerce déclare : « Nos entreprises offrent des opportunités très diverses aux jeunes, avec de vraies perspectives d’évolution et de carrière. Il nous faut mieux les informer sur la diversité de nos métiers, et sur les potentialités offertes par les métiers même moins valorisés et pourtant prometteurs, tels que ceux de la vente en magasin. La campagne de promotion des métiers que nous lançons aujourd’hui devrait nous y aider ! ».

Enquête téléphonique conduite du 8 février au 14 mars 2018 par le cabinet Majors Consultants, auprès d’un échantillon de 403 jeunes de 15 à 25 ans, répartis de manière homogène selon le genre, l’âge, la localisation en France, le niveau de formation actuel et visé, la CSP des parents ou encore le projet d’orientation.

Cette campagne sera diffusée sur le site internet www.metiersdelamode.com, relayée sur les réseaux sociaux ainsi que sur les sites partenaires en matière de d’emploi et de formation http://www.orientation-pour-tous.fr.

À propos de l’Alliance du Commerce

L’Alliance du Commerce rassemble l’Union du grand commerce de centre-ville, la Fédération des enseignes de l’habillement et la Fédération des enseignes de la chaussure. Elle représente 27.000 magasins et 180.000 salariés dans le secteur de l’équipement de la personne.

Vous êtes journaliste ?

Le service de presse est heureux de vous informer au quotidien.
Au-delà de la diffusion de communiqués, nous tenons également à votre disposition de nombreuses études et vous mettons en contact avec les experts les plus pertinents.

Vous souhaitez recevoir des informations ciblées ? Dites-le nous !

Contact presse

Charlotte Renard

VOIR LES DERNIERS
COMMUNIQUÉS

SUIVEZ-NOUS SUR TWITTER

M