Juin 2021 : l’Alliance du Commerce dans les médias

3/06/21Revue de presse

Revue de presse de l'Alliance du Commerce

Panel Retail Int. pour l’Alliance du Commerce

Points de Vente, le 3 juin : Une reprise encourageante dans l’habillement

  • « Depuis leur réouverture, le trafic est en hausse de 11,1% à périmètre constant. Ce chiffre illustre parfaitement la fragilité de la reprise qui repose principalement sur des achats de rattrapage, mais avec une croissance limitée du trafic en magasin. Plus que jamais, les clients qui se sont rendus dans les commerces ont concrétisé leurs achats (croissance de 21% du taux de transformation) avec un panier moyen plus élevé (+12%). »

Fashion Network, le 2 juin : Depuis le 19 mai, l’activité des enseignes de mode a bondi de 50%

  • « L’Alliance du commerce ne veut pas crier victoire trop vite. Si les enseignes de mode enregistrent en France un rebond plus marqué qu’au sortir du premier confinement l’an dernier, l’organisation professionnelle appelle à la prudence concernant les semaines et mois à venir, tant les pertes cumulées depuis le début d’année sont colossales, et alors que les aides tardent à affluer vers les entreprises de mode. »
  • « Le panel Retail Int. pour l’Alliance du Commerce a ainsi mesuré que les ventes en magasins des chaînes d’habillement ont reculé de 30,5% en mai 2021, par rapport à mai 2019. Une activité qui se fixe à -25% en y ajoutant les ventes web, qui ont explosé de 240% le mois dernier. »
  • « De la réouverture le 19 mai à la fin du mois, une hausse significative d’activité a été observée dans les points de vente, de l’ordre de +51,3% à périmètre constant (comparé à 2019). Les unités situées dans les ZAC et retail parks ont particulièrement bénéficié de ce regain (+60,5%), loin devant les centres commerciaux de périphérie (+49,2%), les commerces de centre-ville (+45,2%) et les centres commerciaux de cœur de ville (+38,3%). »
  • Une jolie reprise qui témoigne d’un effet de rattrapage partiel de la consommation ainsi que de la volonté des clients de retrouver leurs magasins. Et qui s’avère également plus marquée qu’il y a un an, le chiffre d’affaires en magasins des enseignes en mai 2021 progressant de 12,3% par rapport à mai 2020. Le directeur général de l’Alliance du Commerce, Yohann Petiot, espère que « la fin des restrictions d’accueil en magasins au 30 juin, combinée au lancement des soldes d’été, permette de poursuivre cette reprise ».

Journal du Textile, le 1er juin : La réouverture des magasins attire les foules

  • « Les patrons d’enseignes auxquels j’ai parlé évoquent l’équivalent d’un bon samedi pour cette reprise pourtant en pleine semaine, souligne Yohann Petiot. Le directeur général de l’Alliance du Commerce s’appuie sur les chiffres grisants du panel réalisé avec Retail Int : +150% de chiffre d’affaires le premier jour, par rapport à mai 2019, et +88% du 19 au 23 mai. Il tempère toutefois les chiffres. « Il faut avoir en tête que l’on compare à une année où ces quelques jours n’avaient rien de particulier. Cette fois, il y avait un caractère événementiel. » Si l’on met en parallèle la hausse de 32% de fréquentation rapportée par le même panel, il ressort que le taux de transformation a explosé durant les cinq premiers jours. »

Soldes

LSA, le 9 juin : Vers des soldes d’été de « compromis » ?

  • « Les « grands », même s’ils n’ont pas eu complètement gain de cause, se satisfont d’un « bon compromis », suivant les mots de Yohann Petiot, directeur général de l’Alliance du Commerce : Le 30 juin, cela a le mérite de la cohérence, économique et sanitaire, puisque cela viendra marquer, aussi, la fin de toutes les mesures de jauge en magasins, précise-t-il. Et puis, finalement, un décalage d’une semaine, c’est à leurs yeux moins grave que les trois semaines de l’an passé… Ainsi, plus de 75 % des entreprises membres de l’Alliance du Commerce estiment que le report de 2020 leur a été « défavorable, tant sur le plan du chiffre d’affaires que de la marge ». Mieux (ou pire, c’est selon) : toujours pour l’Alliance du Commerce, l’activité des soldes d’été 2020 a diminué de 21 % comparée à celle des soldes d’été 2019 avec, en raison du décalage calendaire, un mois de juin « pourri », marqué par une baisse des ventes de l’ordre de 27 %. »

Dernières actualités

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE NEWSLETTER

Dossiers, actualités, brèves du secteur :
restez informés en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

DÉCOUVREZ TOUS
LES AVANTAGES ADHÉRENTS

M