La reprise se poursuit au mois de juin 2021 malgré un démarrage des soldes décevant

2/07/21Bilans de la consommation, Économie

Bilan de la consommation : juin 2021

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

LA REPRISE SE POURSUIT AU MOIS DE JUIN 2021 MALGRÉ
UN DÉMARRAGE DES SOLDES DÉCEVANT

Évolution du marché de l’habillement au mois de juin 2021
Panel Retail Int. pour l’Alliance du Commerce

N.B. : En raison des confinements intervenus depuis le mois de mars 2020, le panel compare, à compter du mois de mars 2021, les performances des entreprises avec celles réalisées en 2019.

ACTIVITÉ EN MAGASIN

LES ENSEIGNES DU PANEL ENREGISTRENT UNE LEGÈRE BAISSE DE 1,3% DE LEUR CHIFFRE D’AFFAIRES EN MAGASIN AU MOIS DE JUIN PAR RAPPORT À 2019

Les enseignes de l’habillement du Panel Retail Int.1 pour l’Alliance du Commerce ont enregistré sur l’ensemble du mois de juin 2021 une légère décroissance de leur chiffre d’affaires en magasin de -1,3% (à périmètre constant) par rapport à juin 2019. Cette baisse peut en partie s’expliquer par un décalage des soldes de quelques jours, étant entendu que les soldes d’été 2019 avaient débuté le mercredi 26 juin.

UN RETOUR PROGRESSIF DES CLIENTS EN MAGASIN

Les enseignes enregistrent une baisse du trafic en magasin de l’ordre de -25,2% le mois dernier comparé à juin 2019.

Si la fréquentation des magasins n’est donc pas revenue à son niveau d’avant crise, nous observons néanmoins un retour des clients dans les points de vente comparé à la sortie du premier confinement en juin 2020 (hausse de 23,5% en juin 2021 par rapport au trafic du mois de juin 2020). Cela s’explique notamment par une moindre appréhension des consommateurs vis à vis de la situation sanitaire (hausse de la vaccination, généralisation de l’accès aux masques, respect des gestes barrières, etc.).

UNE REPRISE HOMOGÈNE AU NIVEAU TERRITORIAL

Comparé à 2019, la croissance reste très marquée dans les zones d’activité commerciale (ZAC) de périphérie avec une hausse de l’activité de +10,5%.

À l’inverse, les commerces de centre-ville et les centres commerciaux de centre-ville souffrent d’une baisse d’activité avec une chute respectivement de -3,7% et de -11,4% comparé à 2019.

ACTIVITÉ EN LIGNE

RALENTISSEMENT DE LA PROGRESSION DES VENTES EN LIGNE AU MOIS DE JUIN

Les ventes e-commerce continuent leur progression mais ralentissent en enregistrant leur plus faible croissance ce mois-ci, avec une hausse de seulement 29% par rapport à 2019.

ACTIVITÉ GLOBALE (MAGASINS + WEB)

MALGRÉ LA REPRISE EN MAGASIN ET LE DYNAMISME DES VENTES SUR LE WEB, LES ENSEIGNES NE RATTRAPENT PAS LES PERTES SUBIES LORS DES PÉRIODES DE FERMETURE DES POINTS DE VENTE

Sur les 6 premiers mois de l’année 2021, le total des ventes (magasins + ventes Internet) a décru de 27% par rapport à 2019.

Par conséquent, ni la progression des ventes en ligne durant la fermeture des commerces ni les achats effectués depuis la réouverture n’ont permis de rattraper le retard d’activité très important subi par les enseignes du fait des restrictions d’activité.

SOLDES : UN PREMIER JOUR DÉCEVANT

Dans ce contexte, le premier jour des soldes s’est avéré décevant avec une décroissance de 17,8% de l’activité par rapport au premier jour des soldes 2019 (le 26 juin 2019), et une croissance de seulement 7,6% par rapport au premier jour des soldes 2020, qui avaient démarré beaucoup plus tard (le 15 juillet 2020).

Cette mauvaise performance s’explique principalement par une chute très importante du trafic en magasin pour ce premier jour de soldes (-29,7% vs. le 1er jour des soldes 2019 ; -2,7% vs. le 1er jour des soldes 2020).

POINT SUR LES MESURES DE SOUTIEN ÉCONOMIQUE

Alors que le Gouvernement a annoncé la réduction des mesures de soutien économique, les entreprises restent toujours dans l’attente de l’aide au paiement des loyers et charges locatives pour la période de fermeture des commerces.

L’Alliance du Commerce appelle donc le Gouvernement à :

1) Confirmer rapidement le dispositif d’indemnisation des loyers et charges locatives.

Les discussions avec le Ministère de l’Économie et la Commission européenne se poursuivent. Il est désormais urgent que ces aides puissent intervenir rapidement afin de sécuriser les relations entre les bailleurs et leurs locataires.

2) Indemniser également toutes les entreprises ayant fait l’objet de restructuration entre 2019 et 2021.

Toutes les entreprises ayant fait l’objet d’une restructuration importante depuis 2019 sont aujourd’hui exclues du dispositif de prise en charge des coûts fixes. Pour être éligibles à cette aide, les entreprises doivent avoir été créées au moins 2 ans avant la période éligible (soit avant le 1er janvier 2019), ce qui a pour effet d’exclure toutes les entreprises qui ont connu des restructurations suite à un redressement judiciaire ces deux dernières années.

Alors même que ces entreprises sont le plus souvent dans une situation financière fragile et n’ont pas pu bénéficier de Prêts Garantis par l’État (PGE), il est indispensable de trouver rapidement une solution de soutien pour l’ensemble de ces entreprises.

« Le début du mois de juin s’est inscrit dans la continuité du mois de mai, avec une reprise encourageante et la volonté des clients de retourner dans les magasins. Toutefois, après cette relance prometteuse, la deuxième quinzaine du mois de juin et plus encore le premier jour des soldes ont montré un ralentissement de l’activité et une baisse de trafic en magasin.

Avec des ventes 2021 inférieures de 27% à celles de 2019 depuis le début de l’année, les enseignes de l’habillement ne sont pas encore sauvées. C’est pourquoi il est tellement essentiel pour les commerçants de réussir la période des soldes qui vient de s’ouvrir et de percevoir rapidement les aides promises par le Gouvernement pour indemniser les pertes subies durant les périodes de fermeture », déclare Yohann Petiot, Directeur général de l’Alliance du Commerce.

1Présentation du Panel Retail Int. pour l’Alliance du Commerce :

L’Alliance du Commerce et Retail Int. s’associent pour développer un panel d’enseignes représentatives sur le marché de l’habillement. Actuellement, le panel comporte 50 enseignes d’habillement représentant plus de 8.000 magasins.

2Sur la base d’un échantillon d’une vingtaine d’enseignes représentant près de la moitié du CA habillement du panel Retail Int.

L’Alliance du Commerce rassemble l’Union du grand commerce de centre-ville, la Fédération des enseignes de l’habillement et la Fédération des enseignes de la chaussure. Elle représente 27.000 magasins et 180.000 salariés dans le secteur de l’équipement de la personne.

Retail Int. collecte quotidiennement les données de vente de ses enseignes membres, et leur renvoie tous les jours une comparaison de leur croissance globale avec le panel d’enseignes, et de la croissance de chacun de leurs magasins avec les enseignes voisines. Retail Int. a aussi développé un modèle établissant le potentiel de CA d’un magasin, utilisé pour diagnostiquer la performance des magasins existants et estimer le potentiel sur de nouveaux emplacements.
Pour en savoir plus : www.retailint.fr


Consultez la version pdf du communiqué de presse

À propos de l’Alliance du Commerce

L’Alliance du Commerce rassemble l’Union du grand commerce de centre-ville, la Fédération des enseignes de l’habillement et la Fédération des enseignes de la chaussure. Elle représente 27.000 magasins et 180.000 salariés dans le secteur de l’équipement de la personne.

Dernières actualités

INSCRIVEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Dossiers, actualités, brèves du secteur : restez informés en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

DÉCOUVREZ TOUS LES AVANTAGES ADHÉRENTS

M