Mode sans plastique : le livre blanc qui s’attaque au problème des polybags

22/06/21Développement durable, Développement durable

Mode sans plastique : mettre fin au polybag

Les Fashion Green Days, Forum national de la mode circulaire, ont abordé la question de la réduction des emballages plastiques : 15% des plastiques non réutilisables du monde proviennent de l’industrie de la mode (les cintres plastiques jetables, les fibres micro-plastiques contenues dans les matières issues de la pétrochimie, etc.). Face à ce constat, Promod et Fashion Green Hub ont décidé de lancer un groupe de travail réunissant d’autres enseignes, et auquel l’Alliance du Commerce a participé, visant à :

  • faire un état des lieux précis,
  • échanger sur les bonnes pratiques existantes,
  • réduire et trouver des alternatives au plastique à usage unique.

Un livre blanc sur les polybags, intitulé « Mode sans plastique », restitue les solutions concrètes testées et mises en œuvre par les 14 entreprises membres du groupe de travail ayant permis de réduire d’au moins 30% le volume des polybags utilisés par les marques.

Qu’est-ce qu’un polybag ?

Tout d’abord, c’est quoi un polybag ? Un sac multifonction ? En quelque sorte. Le polybag est un fin et léger plastique (polyéthylène) majoritairement fabriqué à partir de pétrole brut. Il enveloppe le produit pour le protéger durant le transport et avant la mise en rayon, et permettre l’apposition d’une étiquette de suivi de l’article.

Ainsi, les polybags emballent les vêtements pour leur acheminement dès le lieu de fabrication et jusqu’au magasin, ou au consommateur dans le cas de la vente à distance (VAD).

Le plastique est utilisé pour ses caractéristiques (légèreté, étanchéité, résistance, transparence) et pour son coût extrêmement faible.

polybag

Quelles sont les solutions alternatives aux polybags ?

1. Halte au superflu !

  • Supprimer les polybags des échantillons envoyés par les sous-traitants pour être vérifiés par le service qualité : les polybags peuvent être supprimés dans les enveloppes d’expédition.
  • Supprimer les polybags pour les produits résistants, c’est-à-dire les produits type « grosses pièces » (manteau, denim, etc.), de couleur sombre et difficilement froissable.
  • Mieux plier et bien choisir les cartons. En effet, pour protéger les vêtements durant les phases de transport, le mode de pliage est efficace (par ex. : rouler les jeans et les tee-shirts). Par ailleurs, attention à certains types de cartons qui peuvent favoriser le transfert de couleurs.
  • Réduire le volume des polybags : privilégier des polybags à plus faible densité, de 30 microns au lieu de 60 microns.
    Bon à savoir : le pliage de vêtements peut permettre de réduire la taille du polybag de 30% !
  • Envoyer des colis assortis directement en magasin.  Certaines entreprises utilisent les polybags pour éviter les salissures lors du tri et de la manipulation en entrepôt. Envoyer des colis assortis (rassemblant des produits du même modèle) directement au magasin permet d’éviter ce risque et de supprimer alors les polybags.

« Nous avons fait une campagne de sensibilisation auprès de nos fournisseurs pour la suppression des polybags lors d’envoi de nos échantillons », Maxime Lerbut, Promod

« Les échantillons amont provenant de nos bureaux sont mis dans une enveloppe tissu pour être groupés dans un carton », Isabelle Teirlynck, Jules

2. Place aux emballages alternatifs !

  • Les rubans en carton : le ruban carton permet d’entourer le produit préalablement plié ou roulé. Il maintient le produit durant l’acheminement, depuis le lieu de fabrication jusqu’au magasin (y compris pour la mise en rayon) et/ou au client, et permet d’apposer une étiquette de suivi.
  • Les bandelettes en tissu sont des chutes de production qui peuvent être utilisées pour maintenir pliés les vêtements.
  • Les feuilles de papier kraft sont utilisées pour emballer les vêtements préalablement roulés.
    Le papier kraft est fabriqué à partir de pâte de papier de bois de résineux, pin ou sapin.
  • Le « paper bag » est un emballage au même format que les polybags plastiques, fabriqué à partir de pulpes de bois.

« Nous avons remplacé une partie des polybags sur nos denims en modifiant le mode de packaging ‘roulés au lieu de pliés’ afin de les maintenir avec une bandelette de tissu provenant des chutes de production ‘lisière de coupe’ », Benoit Mouvielle, Tape à l’œil.

« Pour le secteur cadeaux, nous avons réduit notre consommation annuelle de 17 tonnes de plastique en le remplaçant par un packaging en papier kraft ou carton », Christelle Leconte, Damart.

« En 2020, nous avons supprimé le polybag sur tous les pantalons denims, soit 2.451.000 pièces, et remplacé par une bande carton de cerclage. Cela représente une économie de 22 tonnes de polybags », Émilie Berger, Camaïeu.

Retrouvez au sommaire de ce livre blanc une introduction sur l’industrie de la mode, le problème du plastique dans ce secteur et la présentation du groupe « Mode sans plastique », ainsi que, spécifiquement, le problème des polybags, la réglementation en matière d’emballage, dont l’objectif de suppression du plastique à usage unique d’ici 2040, les solutions alternatives existantes, l’analyse du cycle de vie, afin de comparer l’impact environnemental des différentes alternatives à celui du polybag conventionnel, le recyclage des polybags et l’avenir, avec les nouveaux matériaux et procédés qui émergent.

Les 14 marques engagées au côté de Promod et de Fashion Green Hub

Afibel, agnès b., Auchan, Bizzbee, Blancheporte, Camaïeu, Cyrillus, Damart, Galeries Lafayette, H&M, Jules, La Redoute, Petit Bateau, Tape à l’œil.


Sur cette thématique « développement durable », retrouvez également notre guide pratique de la mode responsable.

Dernières actualités

INSCRIVEZ-VOUS
À NOTRE NEWSLETTER

Dossiers, actualités, brèves du secteur :
restez informés en vous abonnant gratuitement à notre newsletter.

DÉCOUVREZ TOUS
LES AVANTAGES ADHÉRENTS

M